Terra Innova / Écologie

Le conservatoire de l’abeille endémique

Un sanctuaire dédié à la préservation et au développement de l'abeille endémique.
189€
récoltés sur 20.000€
6
Contributeurs

Conservatoire de l’abeille endémique

189€ de 20.000€ collectés
Sélectionnez un moyen de paiement
Informations personnelles

Information de carte bancaire
Paiement sécurisé par SSL.
Détails de facturation

Total du don : 100€

En parrainant une ruche ou une abeille, vous soutenez notre action en participant à l’achat d’essaims et de matériel, destinés au Conservatoire de l’abeille endémique.

Voir ce film avec des sous-titres anglais.

Il est plus qu’urgent de protéger les abeilles endémiques

Bonjour, Je suis Serge Jankin.

Face à la disparition brutale de nos abeilles locales, j’ai décidé de me consacrer à la préservation de la biodiversité, à travers la création d’un conservatoire de l’abeille endémique en Auvergne et au Monténégro.

Pour l’Auvergne, le conservatoire sera destiné à l’abeille noire (Apis mellifera mellifera) tandis que le conservatoire au Monténégro, sera dédié à l’abeille carniolienne (Apis mellifera carnica).

Nous permettrons ainsi à de nouvelles colonies de prospérer, tout en maintenant la diversité génétique des populations d’abeilles locales, dans des conditions naturelles propices à leur développement.

Parce qu’il est de notre devoir de sauver ce qui est sauvable, d’éduquer la conscience des générations futures à la préservation de la biodiversité et en particulier de nos alliés de toujours, les abeilles, source de vie.

L’ACCAM (Association Coopérative pour la Conservation de l’Abeille noire du Monténégro) fait appel à vous afin de nous aider à acheter de nouveaux essaims d’abeilles noires, destinés au conservatoire auvergnat.

Pourquoi cette abeille ?

L’espèce d’abeille la plus connue est l’abeille à miel (Apis mellifera), elle est présente un peu partout sur notre continent. L’abeille noire, qui nous intéresse tout particulièrement pour la France, en est une sous-espèce : c’est l’Apis mellifera mellifera. Cette abeille endémique est une championne de l’adaptation et un pilier de la préservation de notre biodiversité.

Cette butineuse se distingue des autres sous-espèces par la longévité de ses ouvrières ainsi que par sa résistance, sa capacité d’adaptation et plus spécifiquement, par ses facultés d’autorégulation face au changement climatique.

Pourtant cette abeille locale est en danger, à cause des activités humaines (utilisation de pesticides, destruction des habitats, monocultures, etc.), mais aussi à cause des dangers occasionnés par l’importation d’espèces non-endémiques, moins adaptées et donc plus fragiles.

Face à ce constat, il est plus que nécessaire de créer des sanctuaires légalement protégés, afin de préserver nos sous-espèces locales.

Un conservatoire entre la France et le Monténégro

Parce que le Monténégro bénéficie d’un cadre et d’une biodiversité exceptionnels, le choix s’est porté sur la zone protégée du parc national de Lovcen comme lieu de réservoir génétique, tandis que le département de l’Allier situé dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, accueillera le cœur du conservatoire.

Le saviez-vous ?

Les conservatoires génétiques d’abeilles ont pour objectif d’entretenir des populations d’abeilles endémiques, en les protégeant des risques d’hybridation, tout en les maintenant dans des conditions environnementales dont elles bénéficient à l’état sauvage. Ces conservatoires constituent le socle d’un retour à une apiculture plus durable.

Notre projet s’inscrit donc dans la lignée des objectifs de la Fédération Européenne des Conservatoires d’Abeilles Noires (FEDCAN), à savoir le maintien de la diversité génétique des populations d’abeilles endémiques du pays, dans des conditions naturelles propices à la protection de cette sous-espèce en voie de disparition.

À quoi servira la collecte ?

8 000 € : pour l’achat des premiers essaims du projet.

10 000 € : pour l’achat des ruches et du matériel nécessaire.

1 000 € pour l’achat d’une remorque destinée au transport des ruches.

280 € + 0,25 € par transaction bancaire – pour couvrir les frais du payement en ligne de de la campagne de crowdfunding.

1 000 € destinés à l’assurance et aux imprévus.

Parrainage :

Pour 10 € ou plus : Parrainez une ouvrière.

Pour 25 € ou plus : Parrainez un faux bourdon.

Pour 50 € ou plus : Parrainez une reine

Pour 100 € ou plus : Parrainez une ruche.

∙ Pour 150 € ou plus : Venez passer une journée avec nous au conservatoire et visiter le bocage Bourbonnais !

Vos dons de parrainages sont defiscalisés.

Consulter la documentation du projet.

Au nom de toute l’équipe du conservatoire : MERCI !

Photo de Robin Pogorzelski.

Objectifs de développement durable
Localisation
Gipcy, Allier, FRANCE et Cetinje, MONTÉNÉGRO

Partenaires
Fondation Petrović Njegoš, FEDCAN, CNRS

Partager ce projet sur :
Twitter, Facebook ou Linkedin