Notre philosophie "Small is beautiful"
Notre philosophie "Small is beautiful"

PLAIDOYER POUR L’ETAT ÉCOLOGIQUE**

Depuis toujours, le Monténégro a été considéré comme l’un des pays les plus pauvres des Balkans. Pauvre du fait de sa taille, de sa géographie et de son histoire tourmentée.

Néanmoins il possède une nature exceptionnelle qui a été protégée durant des générations du fait même de sa pauvreté et qui représente aujourd’hui un atout majeur de son développement pour les années à venir. C’est ce qui donne une certaine crédibilité à l’article premier de sa Constitution qui affirme sa vocation écologique. Le concept de l’État écologique énoncé dans la constitution de1991* remplaçait avantageusement le socialisme autogestionnaire en faillite. Bien que le conflit qui se déroulait alors dans l’ex-Yougoslavie, rendait ce projet surréaliste, il a été plutôt bien accueilli au Monténégro et fait encore rêver tant dans le pays que dans le reste du Monde.

L’histoire et la culture monténégrine sont profondément marquées par cette nature sauvage qui a protégés ses habitants et qu’ils ont défendue durant les siècles passés. Cette symbiose est constitutive de l’âme et des mythes du peuple Monténégrin (je veux parler de tous les hommes et femmes qui ont leurs racines dans cette terre et qui se sente liés à son passé héroïque). Hier ces valeurs semblaient dépassées pour les uns, utopiques pour les autres. Aujourd’hui elles reprennent tout leur sens à l’aube de ce que Jeremy Rifkin** appelle la troisième révolution économique.

Cependant du récit à l’action il y a un fossé qui reste à franchir et le Monténégro est resté entravé par les séquelles d’un conflit et d’une transition qu’il n’avait pas voulu.  Il n’a pas osé ou pas eu la volonté de s’affirmer à travers ce projet écologique et s’est laissé entrainé par les intérêts privés et un modèle de développement qui est de plus en plus remis en cause et qui représente une menace pour son environnement. Mais surtout qui hypothèque ses chances de développement durable qui seul peut lui procurer une autonomie sans laquelle il n’y a pas de réelle indépendance.

650000 habitants, 13500 KM2 dont la plupart sont restés vierges, une longue et belle histoire ancrée dans l’histoire européenne, ce petit État peut devenir un « laboratoire européen du développement durable ». C’est à ce beau et ambitieux projet que la Fondation veut apporter sa contribution avec tous ceux qui se mobilisent déjà depuis des années pour convaincre, défendre, proposer et agir pour ce projet écologique. En effet il n’est pas utopique de penser que la transition écologique, qui devra prendre plusieurs décennies pour les grands pays postindustriels, est plus facilement envisageable pour un petit état comme le Monténégro à l’horizon 2020.

C’est pourquoi nous avons pris comme devise le titre du livre de l’économiste anglais Ernst Friedrich Schumacher « Small is Beautifull», livre qui a été le premier grand manifeste de l’écologie au début des années 1970. C’est dans le but de promouvoir ce projet et de participer à sa réalisation que la Fondation a mis l’écologie au cœur de ses différentes activités. Elle se propose de travailler ensemble avec tous ceux qui, à l’intérieur comme à l’extérieur du Monténégro, veulent construire une Europe plus verte pour une planète plus sûr.

DECLARATION DE L’ETAT ECOLOGIQUE DU MONTÉNÉGRO

Nous, membres du Parlement de la République du Monténégro, sommes conscients que la protection de la Nature, de l’identité du pays dans lequel nous vivons et travaillons, est devenu un fondement de notre travail. Convaincus de notre dette envers la Nature, source de santé et d’inspiration pour la liberté et la culture, nous nous dévouons à sa protection, pour l’amour que nous portons à notre descendance et pour la prospérité à venir. Nous reconnaissons que toutes nos différences sont moins importantes que les changements de l’environnement dans lequel nous vivons. Indépendamment de nos sentiments et convictions nationales, religieuses, politiques,… nous sommes conscients que la dignité et le bonheur de l’être humain sont intrinsèquement liés avec l’épanouissement et la pureté de la Nature. L’Homme et la création en lui et autour de lui sont uniques dans leur signification profonde. Les abus de l’Homme ont toujours été des abus contre la Nature. Notre lutte permanente pour la dignité humaine sera aussi valable pour le respect de la Nature. En adoptant cette Déclaration, le Monténégro définit son attitude respectueuse vis-à-vis de la Nature comme politique officielle de l’Etat et demande à tous les peuples de faire preuve de sagesse en faisant tout pour éviter une catastrophe écologique. ”

Parlement de la République du Monténégro (Zabljak, 20 septembre 1991)


* Ernst Friedrich Schumacher est un économiste anglais d’origine allemande qui fut une des figures marquante des courants écologistes dans les années 1970. Son ouvrage le plus connu est « Small is Beautifull » publié en 1973 et qui a été réédité en serbe par les éditions
La Fondation a repris le titre de son livre comme devise et envisage une collaboration avec le Schumacher Collège de l’Université de Plymouth.

**Jeremy Rifkin : Troisième révolution industrielle,  http://www.thethirdindustrialrevolution.com